ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 22/1-2 - 2010  - pp.38-46  - doi:10.1007/s13219-010-0008-9
TITRE
L’adaptation des populations aux changements environnementaux: perspectives bioarchéologiques concernant la santé du passé, du présent et du futur

TITLE
Adaptation of populations to changing environments: Bioarchaeological perspectives on health for the past, present and future

RÉSUMÉ

Cet article explore la contribution passée et présente de la bioarchéologie à la connaissance de la santé. Il se concentre sur l’importance de la recherche en bioarchéologie de la mauvaise santé (paléopathologie), pour le passé, le présent et le futur, l’histoire de son développement, quelques problèmes de recherches qui ont été abordés, des développements récents dans la connaissance et les techniques analytiques, et finalement quelques grandes questions concernant la santé passée que les bioarchéologistes commencent à explorer et qui sont particulièrement importantes pour le présent et le futur. L’analyse de l’ADN pathogène ancien, les analyses des isotopes stables, les techniques d’imagerie histologique sont abordées, de même que des réponses à des questions spécifiques concernant l’impact de la mauvaise qualité de l’air, de la mobilité, du changement climatique et de la réapparition d’infections. Finalement, le futur pour la bioarchéologie est considéré en se focalisant sur: la mise en valeur de l’approche menée par questionnement, de grandes études comparatives synthétiques des restes humains en contexte, l’utilisation et la justification des techniques d’analyse appropriées, les fouilles continues et la conservation des restes humains provenant des sites archéologiques, et la collaboration avec des personnes de disciplines différentes.



ABSTRACT

This paper explores the contribution bioarchaeology has made, and is making, to our understanding of past health. It focuses on the importance of research on the bioarchaeology of ill health for the past, present and future, the history of its development, some research problems that have been tackled, recent developments in knowledge and analytical techniques, and finally what big questions about past health bioarchaeologists are starting to explore, which are particularly relevant to today and the future. Ancient pathogen DNA analysis, stable isotope analyses, imaging and histological techniques are addressed, along with answering specific questions about the impact of poor air quality, mobility, climate change and re-emerging infections. The future for bioarchaeology is finally considered and focuses on emphasising a question-driven approach, large synthetic comparative studies of human remains in context, utilisation, and justification, of appropriate techniques of analysis, continued excavation and curation of human remains from archaeological sites, and collaborating with people from different disciplines.



AUTEUR(S)
C. ROBERTS

Reçu le 26 avril 2009.    Accepté le 4 juin 2009.

MOTS-CLÉS
Bioarchéologie, Maladie, Techniques destructives, Approche contextuelle

KEYWORDS
Bioarchaeology, Disease, Destructive techniques, Contextual approach

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (528 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier