ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 25/1-2 - 2013  - pp.39-54  - doi:10.1007/s13219-012-0061-7
TITRE
Les vestiges néanderthaliens provenant des niveaux moustériens I et J de la Grotte du Bison à Arcy-sur-Cure (Yonne) : bilan actuel

TITLE
Neanderthal remains (Mousterian context, layers I and J) from the Grotte du Bison at Arcy-sur-Cure (Yonne, France): an updated report

RÉSUMÉ

Les grottes d’Arcy-sur-Cure dans l’Yonne (grottes du Renne, de l’Hyène, du Loup et du Bison) occupent une place unique dans le paysage du quart nord-est de la France, cela à double titre, par la période qu’elles concernent, couvrant la transition du Paléolithique moyen au Paléolithique supérieur, et par la documentation anthropologique qu’elles ont livrée. La grotte du Bison a, quant à elle, été fouillée par A. Leroi-Gourhan et ses collaborateurs jusqu’en 1963, puis à partir de 1995 par une équipe pluridisciplinaire. Sept niveaux d’occupation humaine sont reconnus dans la grotte et vont du Paléolithique moyen (Moustérien) au début du Paléolithique supérieur (Châtelperronien). La grotte a également été fréquentée par de grands carnivores, notamment des hyènes dans la couche I. Au cours des fouilles anciennes, deux dents humaines (une déciduale et une permanente) avaient été découvertes dans le niveau J. En 2008, 2010 et 2011, dix nouveaux vestiges humains ont été mis au jour dans les couches I et J: un fragment de maxillaire adulte portant six dents, ainsi que neuf dents isolées (déciduales et permanentes). Ces vestiges humains complètent, avec ceux mis au jour antérieurement dans les autres grottes d’Arcy-sur-Cure, notre connaissance des derniers artisans du Moustérien en Europe.



ABSTRACT

The caves at Arcy-sur-Cure (Grottes du Renne, de l’Hyène, du Loup et du Bison), in the Yonne Department are key Palaeolithic sites in North-Eastern France, not only for documenting the transition from the Middle to Upper Palaeolithic, but also for the human remains they have yielded. The Grotte du Bison was first excavated by a team led by A. Leroi-Gourhan until 1963; investigations were taken up again from 1995 by a multidisciplinary team. The geological sequence includes seven levels of human occupation from the Mousterian (Middle Palaeolithic) to the Châtelperronian (Early Upper Palaeolithic). The Grotte du Bison was also occupied by large carnivores, such as hyenas in layer I. Two human teeth (one deciduous and one permanent) were found during the earlier excavations in layer J. Ten further fossil human specimens, including a fragment of an adult maxilla bearing 6 teeth and 9 isolated teeth (deciduous and permanent), were recovered more recently from layers J and I, during the 2008, 2010 and 2011 seasons. These anthropological finds from the Grotte du Bison at Arcysur- Cure, together with the previous finds from other caves at Arcy-sur-Cure, have brought new knowledge about the last artisans of Mousterian industry in Europe.



AUTEUR(S)
A-m. TILLIER, M. SANSILBANO-COLLILIEUX, F. DAVID, J.G. ENLOE, M. GIRARD, M. HARDY, V. D’IATCHENKO, A. ROBLIN-JOUVE, C. TOLMIE

Reçu le 10 octobre 2011.    Accepté le 20 février 2012.

MOTS-CLÉS
Arcy-sur-Cure, Grotte du Bison, Moustérien, Néanderthalien1 , Dent, Maxillaire

KEYWORDS
Arcy-sur-Cure, Grotte du Bison, Mousterian, Neanderthal, Tooth, Maxilla

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (538 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier