ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 26/1-2 - 2014  - pp.23-33  - doi:10.1007/s13219-013-0085-7
TITRE
Variabilité intra-individuelle de l’estimation de l’âge au décès adulte à partir des anneaux du cément dentaire

TITLE
Intra-individual variability in adult age-at-death estimates using incremental lines in dental cementum

RÉSUMÉ

La méthode d’estimation de l’âge au décès des adultes par comptage des anneaux du cément dentaire n’est actuellement pas consensuelle car fiabilité et précision diffèrent d’une étude à l’autre. De plus, aucune étude n’a été menée jusqu’à présent sur la variabilité intra-individuelle du cément. À partir d’un échantillon de 51 dents extraites cliniquement sur 15 individus, nous avons quantifié cette variabilité. Les lignes d’incrément ont été comptées sur cinq sections transversales issues du tiers médian radiculaire de chaque dent. Deux estimations de l’âge par dent ont été calculées en tenant compte (1) du nombre maximal de lignes comptées, (2) de la valeur moyenne des comptages. Nos résultats montrent que a) les estimations d’âge calculées à partir de l’incisive sont plus précises que celles calculées à partir de la canine ou de la prémolaire; b) les estimations d’âge calculées à partir des comptages maximaux sont plus précises que celles issues des comptes moyens; c) les estimations d’âge obtenues à partir des incisives mandibulaires sont plus précises que celles issues des incisives supérieures. Enfin, on observe une variabilité conséquente du nombre de lignes d’incrément sur la même dent. À l’échelle de l’individu, l’estimation de l’âge au décès entre deux dents peut différer de 26 ans, ce qui induit un biais dans l’estimation de l’âge à partir de ce paramètre.



ABSTRACT

The reliability of adult age-at-death estimates based on counting the incremental lines in dental cementum is uncertain because their accuracy and precision vary from one study to another. Moreover, no previous study has addressed intra-individual variability in counts of incremental lines in cementum. We quantified this variability from a sample of 51 clinically extracted teeth of 15 individuals. Incremental lines were counted on five cross sections from the median third of each tooth root. Two age estimates were calculated per tooth, taking into account (1) the maximum number of lines counted and (2) the average value of counts. Our results show that a) age estimates based on the incisor are more accurate than those based on the canine or premolar; b) age estimates based on maximum counts are more accurate than those based on average counts; c) age estimates based on mandibular incisors are more accurate than those based on maxillary incisors. Substantial variability was observed in the number of increment lines on the same tooth. For an individual, the estimated age at death between two teeth can differ by 26 years, which produces a bias in age estimations from this parameter.



AUTEUR(S)
L. LANTERI, A. SCHMITT, B. FOTI

Reçu le 18 janvier 2013.    Accepté le 17 juin 2013.

MOTS-CLÉS
Dents, Cément dentaire, Lignes d’incrément, Age au décès, Adulte, Estimation

KEYWORDS
Teeth, Dental cementum, Incremental lines, Age at death, Adult, Estimation

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (370 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier