ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 26/3-4 - 2014  - pp.129-133  - doi:10.1007/s13219-014-0100-7
TITRE
Saisir chez les primates : se nourrir, se déplacer et les spécificités humaines

TITLE
Grasping in primates: for feeding, moving and human specificities

RÉSUMÉ

Les humains (genre Homo) ont longtemps été considérés comme la seule espèce parmi les mammifères capables de saisir avec dextérité. Pourtant, la préhension est répandue parmi les tétrapodes. Au sein des Primates, la préhension est associée à une forte variation morphologique, alimentaire et locomotrice. Dans une perspective évolutive, ce lien pose de nombreuses questions: l’origine et l’évolu- tion de la préhension chez les primates ont elles dérivé à partir de prérequis associés en premier lieu aux comporte- ments alimentaires ou locomoteurs ? Les capacités de préhension humaines sont-elles uniques ? Qui a fabriqué le pre- mier outil? Le principal objectif de cet article est de présenter un court état des lieux de la préhension chez les primates actuels afin d’ouvrir une discussion. Nous montrons que les stratégies de préhension varient selon les espèces en fonction des propriétés de la nourriture et du substrat utilisé. Nous démontrons également que les primates non-humains peuvent contrôler l’individualisation de leurs doigts, leur permettant d’utiliser leurs mains avec dextérité. Enfin, nous discutons le défi que représente l’identification des carac- tères anatomiques liés à la préhension ainsi que le débat autour des premiers fabricants d’outils.



ABSTRACT

For a long time, humans (genus Homo) were thought to be the only mammalian species capable of dextrous manual grasping. However, grasping is widespread among tetrapods, and among primates, it is associated with a wide range of morphological, dietary and locomotor varia- tion. From an evolutionary perspective, this prompts several questions: is the origin and evolution of grasping in primates derived from requirements associated primarily with feeding or primarily with locomotor behaviour? Are there grasping abilities that are unique to humans? Who made the first tool? The main purpose of this paper is to present a short overview of grasping in primates in order to open a discussion. We show that grasping strategies vary across species, depending on food properties and the substrates used. We also demon- strate that non-human primates can control individual digits, allowing them to use their hands dextrously. Finally, we dis- cuss the challenges that arise in distinguishing anatomical features related to grasping and the debate around the first hominin tool-makers.



AUTEUR(S)


MOTS-CLÉS
Préhension · Spécificités humaines · Locomotion · Outils · Australopithèque

KEYWORDS
Prehension · Human specificities · Locomotion · Tools · Australopithecus

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (160 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier