ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 26/3-4 - 2014  - pp.154-160  - doi:10.1007/s13219-014-0106-1
TITRE
Coût de la reproduction chez les femelles primates non-humains : une perspective anthropologique

TITLE
Cost of reproduction in female non-human primates: an anthropological perspective

RÉSUMÉ

Notre recherche a pour objectif de permettre, grâce à une démarche comparative, une meilleure compré- hension de la signification adaptative des processus reproductifs chez les femelles primates. Nos études chez le  babouin olive (Papio anubis) en semi-liberté montrent que les femelles babouins de notre échantillon reprennent une cyclicité ovarienne et conçoivent à nouveau quand leurs bébés atteignent un poids seuil relativement constant, tel que celui prédit par la théorie d’histoire de vie interspé- cifique. Nous suggérons que la durée d’investissement maternel agit comme un ajustement facultatif aux taux de croissance du jeune, et dépend des caractéristiques physiques et sociales de la mère (e.g. masse corporelle et rang social). Les coûts énergétiques associés à la reproduction sont étonnamment faibles dans notre échantillon. Les apports alimentaires et la dépense énergétique des femelles ne prédisent pas précisément la durée de blocage de la fonction ovarienne. La dépense énergétique de la mère et les taux de croissance du jeune sont positivement corrélés. En utilisant le modèle babouin, nous replacerons ces résul- tats sur la croissance du jeune et l’énergétique de la repro- duction dans une perspective plus large d’histoire de vie des primates, et nous explorerons la question du coût (temps et énergie) d’un jeune primate non-humain au cours de la phase précoce de croissance.



ABSTRACT

Our research aims to further knowledge on the adaptive significance of reproductive processes in female primates, using a comparative approach. Our studies in semi-free ranging olive baboons (Papio anubis) show that sampled baboon mothers resume cycling and reconceive when their infants reach a relatively constant threshold mass, as predicted from interspecies life history theory. We suggest that the duration of maternal investment acted as a facultative adjustment to infant growth rates, and depends on the maternal physical and social characteristics (e.g. body mass and social rank). Energetic costs associated with reproduction are surprisingly low in our sample. Energy intake and energy expenditure do not closely predict the time to resumption of cycling. We also find a positive correlation between maternal energy expenditure and infant growth rates. Using the baboon model, this study places these results on infant growth and reproductive ener- getics into a broader perspective on primate life history, and explores the question of how costly non-human pri- mate infants are. We have divided these expenditures into time and energy costs, investigating each of these during the early phase of growth.



AUTEUR(S)


Reçu le 16 avril 2013.    Accepté le 3 mars 2014.

MOTS-CLÉS
Lactation · Aménorrhée du postpartum · Croissance post-natale · Investissement maternel · Bilan énergétique · Modèle babouin

KEYWORDS
Lactation · Postpartum amenorrhea · Postnatal growth · Maternal investment · Energy balance · Baboon model

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (714 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier