ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris

0037-8984
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2010 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 26/3-4 - 2014  - pp.172-177  - doi:10.1007/s13219-014-0110-5
TITRE
Perception gustative et couverture des besoins énergétiques chez les primates

TITLE
Taste perception and energy expenditure in primates

RÉSUMÉ

La perception gustative permet d’orienter les choix alimentaires des primates dans les différentes niches écolo- giques où ils ont évolué. Les possibilités de choix sont cependant limitées par le poids corporel des différentes espèces, selon des relations allométriques dont nous présentons les caractéristiques chez les primates strepsirrhiniens et haplorrhiniens comparativement aux autres ordres de mammifères. Le métabolisme, globalement économe en énergie des primates, déterminé avec une précision suffisante chez plusieurs espèces incluant Homo sapiens, ainsi que les déterminants phylogénétiques et allométriques de la perception gustative, permettent de préciser l’origine des variations interspécifiques de la stratégie alimentaire. Les primates testés (dont Homo sapiens) ont une stratégie énergétique économe par rapport aux autres mammifères. Les variations de stratégie alimentaire entre espèces sont analysées ici en fonction des déterminants phylogénétiques et allométriques de la perception gustative.



ABSTRACT

The choice of food in primate species is driven by perceptions of taste in the various ecological niches where each species has evolved. However, food choices are limited by the body mass of each species, in accordance with allo- metric relationships that are presented and discussed here for strepsirrhines and haplorrhines compared to other mamma- lians. As well as metabolism, for which the energy requirement is generally low in primates and which has been fairly accurately determined for several species including Homo sapiens, the phylogenetic and allometric determinants of  perceptions of taste can also be used to determine the origin of interspecies variations in feeding strategies. Primates tes- ted including Homo sapiens share a thrifty energy strategy compared to other mammals. The variations of feeding strategies among species are analyzed here according to the phy- logenetic and allometric determinants of taste perception.



AUTEUR(S)


Reçu le 3 mars 2014.    Accepté le 24 avril 2014.

MOTS-CLÉS
Relations allométriques · Perception du fructose · Inertie phylogénétique · Dépense énergétique · Hominidae

KEYWORDS
Allometric relationships · Perception of fructose · Phylogenetic inertia · Energy expenditure · Hominidae

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (534 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier